Notre campagne verte pour l'élection 2018

Une «campagne verte»

L’humanité fait face aujourd’hui à des défis environnementaux majeurs et décisifs pour son avenir. La présente campagne électorale sera de nouveau l’occasion, pour le Parti Québécois, de s’exprimer haut et fort sur la question.

Cependant, nous n’entendons pas nous contenter de simplement discourir sur l’environnement. Nous verrons, encore une fois, à mettre concrètement en application les principes que nous défendons et dont nous faisons la promotion. C’est pourquoi nous avons développé le concept d’une «campagne verte», une campagne originale au cours de laquelle des mesures concrètes seront à nouveau mises en œuvre pour réduire sensiblement notre empreinte écologique.

Au cours des quelques dernières élections, nous nous sommes efforcés, en effet, de changer les vieux réflexes et de réellement intégrer le principe selon lequel tout ce que nous achetons et tout ce que nous consommons a un impact sur notre planète. Pour renverser la tendance et éviter la catastrophe écologique appréhendée, l’espèce humaine doit désormais s’employer à anticiper et tenter de limiter, sinon éliminer, les impacts de sa présence et de ses activités sur notre planète. Chacune et chacun d’entre nous, tant individuellement que collectivement, doit donc se pencher sur ses habitudes et gestes quotidiens, de même que sur leurs conséquences sur l’environnement.

Aussi, le Parti Québécois de Verchères a revu ses façons de faire. Voici donc comment, avec son candidat, Stéphane Bergeron, il entend faire campagne.

Visibilité

Nous avons résolument décidé de réduire notre empreinte écologique. Dans ce contexte, la décision de mener une campagne soucieuse de l’environnement se concrétise en investissant des sommes et des efforts dans le but de faire les choses autrement. Un des premiers gestes posés par notre comité électoral fut de choisir un local électoral situé dans la municipalité la plus populeuse de la circonscription, soit Sainte-Julie, à un carrefour situé à proximité de l’autoroute 20 et à quelques kilomètres de l’autoroute 30, où le flot quotidien de personnes et de véhicules figure parmi le plus important du secteur.

Nous profiterons également de la grande souplesse que nous offrent les technologies de l’information pour assurer notre présence sur l’échiquier politique, tout en laissant une empreinte moins lourde sur l’environnement.

Dans cette perspective, notre site Internet constitue un outil privilégié de communication, tout comme les médias sociaux, tels Facebook et Twitter. On retrouvera sur ces trois plateformes toutes les informations pertinentes tout au long de la campagne: convocations aux événements, communiqués de presse, photos, messages, etc.

Affichage

Notre comité a opté pour une cinquième campagne électorale consécutive présentant un affichage traditionnel restreint. En effet, nos panneaux sont installés en nombre restreint à des endroits stratégiques dans chacune des municipalités de la circonscription. Nous avons notamment réutilisé le matériel employé lors des élections antérieures pour l’installation des panneaux 4’ X 8’. Nous favoriserons par ailleurs la participation citoyenne en misant sur ce que nous appelons l’affichage «domestique».

Par cette façon de faire, nous voulons briser la vieille habitude voulant qu’il faille absolument gagner la bataille de l’affichage, qui ajoute bien peu, il faut le reconnaître, à la profondeur des débats. Nous pourrions résumer notre stratégie par l’expression: «afficher peu, mais afficher mieux!». Nous sommes bien conscients du fait que, tout au long de la campagne, nous risquons d’entendre des commentaires portant sur la modestie de notre affichage. Chaque fois, nous rappellerons les raisons qui motivent ce choix stratégique: réduire la «pollution visuelle» qui fut tant décriée par nos concitoyennes et concitoyens lors de campagnes électorales antérieures.

Compensation pour les émissions de gaz à effet de serre de la Mini-StephMobile

Le véhicule dans lequel prendra place Stéphane Bergeron, une Dodge Caliber SE SXT 5P 2009, présente, selon les chiffres fournis par le Guide de l’auto 2009, une consommation moyenne d’essence de 8 litres aux 100 kilomètres, pour un rejet de CO2, selon l’organisation indépendante reconnue internationalement GHG Protocol, de l’ordre de 20,8 kilogrammes aux 100 kilomètres.

Nous avons décidé, cette fois encore, de compenser pour les émissions de gaz à effet de serre de ce véhicule pendant la campagne. À cette fin, nous avons utilisé la formule de calcul développée par le projet Carbone boréal, chapeauté par des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi. Comme ceux-ci le suggèrent, nous pousserons plus loin notre démarche de compensation, puisque leur formule de calcul, pour la catégorie des voitures compactes, tient compte d’un rapport de 10,2 litres aux 100 kilomètres. Nous nous montrons ainsi préventifs face aux dangers qui guettent notre climat. C’est un engagement formel que prend l’organisation du Parti Québécois de Verchères.

Au moment de l’ouverture officielle du local et du dévoilement de la Mini-StephMobile, le véhicule de campagne, monsieur Jacques Durocher, du Comité ZIP (zone d’intervention prioritaire) des Seigneuries, aura pris la lecture de l’odomètre du véhicule. Le soir du scrutin, soit le 1er octobre prochain, il prendra de nouveau la lecture de l’odomètre.

Cette lecture nous permettra d’établir le nombre d’arbres que le Parti Québécois de Verchères compte faire planter dans la circonscription au cours du mandat. Il procédera, pour ce faire, via les municipalités et divers organismes de la circonscription s’intéressant à l’horticulture, à l’écologie et à l’environnement.

Compensation pour l’utilisation du papier pendant la campagne

Le dépliant constitue le moyen le plus direct de communiquer avec l’électeur, puisqu’il l’atteint directement dans son foyer. Il importe donc que cet outil reflète bien la philosophie de la «campagne verte».

Comme il n’est guère écologique d’utiliser une telle quantité de papier, nous comptons atténuer l’empreinte écologique découlant de notre utilisation de papier en recourant au même procédé que pour l’utilisation du véhicule de campagne, c’est-à-dire en nous engageant à planter une certaine quantité d’arbres après l’élection.

Sachant qu’une tonne (1000 kilogrammes) de papier est responsable de l’émission de 1027 kilogrammes de CO2 et que, selon les normes RSE (Responsabilité sociale des entreprises) un arbre compense en moyenne pour l’émission de 25 kilogrammes de CO2, nous serons en mesure d’établir le nombre d’arbres que le Parti Québécois de Verchères devra faire planter pour compenser notre utilisation du papier. En considérant qu’aucun arbre n’est utilisé lorsque du papier recyclé est employé, nous dépasserons une fois de plus la compensation requise, puisque nous avons l’intention de recourir à du papier recyclé aussi souvent que possible, notamment pour la production du dépliant, qui sera imprimé sur du papier recyclé non glacé au moyen d’encres écologiques.

Local électoral

À l’intention de nos bénévoles, nous avons rédigé un guide pour l’organisation du local, dans la perspective d’une «campagne verte». Toutes et tous sont invités à le respecter.

Concrètement, nous devrions faire en sorte:

❒ d’utiliser du papier 100 % recyclé post-consommation (certifié FSC); ❒ de servir du café et du thé équitables et biologiques; ❒ d’utiliser de la vaisselle réutilisable ou, à défaut, recyclable ou compostable; ❒ de recourir à des produits respectueux de l’environnement pour l’entretien du local; ❒ de recycler le papier, le verre, le métal et le plastique.

En outre, nous devrions voir à ce que:

❒ les documents soient imprimés en format recto-verso le plus souvent possible et que les notes soient prises au verso de feuilles déjà utilisées et destinées à la récupération; ❒ la plupart des appareils électriques et des lumières soient fermés avant de quitter le soir; ❒ personne, dans l’organisation, ne laisse tourner inutilement le moteur de son véhicule aux abords du local électoral; ❒ toutes nos affiches, au lendemain des élections, soient recyclées et/ou réutilisées.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top