Le Parti Québécois demeure le parti des chasseurs et pêcheurs

Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a fait écho aux propositions récemment rendues publiques par le porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, faune et parcs, monsieur Sylvain Roy — qui a d’ailleurs rencontré des représentants de l’Association Chasse et Pêche de Contrecœur le 21 mars dernier — visant à permettre à la population de se réapproprier le secteur faunique. «Les statistiques sont affolantes, car elles révèlent que quelque 100 000 Québécoises et Québécois de moins pratiquent la chasse ou la pêche depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux et ce n’est assurément pas une bonne nouvelle, puisque les chasseurs et pêcheurs contribuent largement à la gestion de la ressource et la protection des habitats fauniques», de déclarer monsieur Bergeron.

«Parmi les causes de ce recul significatif, mentionnons notamment la hausse vertigineuse des prix des permis de chasse et de pêche, celle des prix des baux de villégiature, l’interdiction de la pêche au moyen d’appâts vivants, la règlementation inutilement tatillonne entourant l’immatriculation des armes à feu ou les mesures restrictives d’encadrement des chasseurs non-résidents. Ça n’a tout simplement aucun sens, par exemple, que certains baux pour un chalet en forêt soient plus dispendieux que les taxes municipales à acquitter pour une maison en ville!», d’ajouter le député de Verchères.

«Comme nous avons à cœur l’avenir de ces activité traditionnelles et de la relève, le Parti Québécois, a-t-il poursuivi, entend mettre en place un certain nombre de mesures, à compter du 1er octobre prochain, devant permettre de répondre aux besoins et attentes exprimées depuis quelques mois dans le milieu. Nous instaurerons notamment la gratuité pour le permis d’initiation à la chasse, de même que le permis de pêche pour les moins de 18 ans; nous diminuerons de 20 % le prix du permis de pêche; nous doublerons graduellement le nombre de baux de villégiature attribués de façon aléatoire annuellement; nous rétablirons la table de concertation visant à déterminer les prix des baux de villégiature et la cote qui s’y rattache; nous mettrons en place une stratégie nationale pour limiter les coûts d’utilisation des rampes de mise à l’eau.»

«Pour le Parti Québécois, la forêt publique et le fait d’en assurer le libre accès à toutes et à tous ont toujours constitué une priorité. C’est d’ailleurs notre gouvernement qui a redonné la forêt à la population en 1977 avec l’abolition des clubs privés et la création des zones d’exploitation contrôlées (ZEC). Il faut faire en sorte de préserver le libre accès à la forêt publique, car c’est en facilitant le contact avec la faune du Québec que davantage de familles auront le goût de profiter des grands espaces et pourront en retirer les bienfaits. Par son manque de vision, le gouvernement libéral a fait en sorte que nombre de Québécoises et Québécois ont progressivement délaissé la pratique des loisirs en forêt. La tendance sera inversée à compter d’octobre prochain, grâce aux mesures que nous avons déjà annoncées et d’autres encore à venir, qui découlent de la vaste consultation menées depuis des mois par mon collègue de Bonaventure, Sylvain Roy», a conclu Stéphane Bergeron.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top