Remarque désobligeante du chef de la CAQ à l’endroit de Contrecœur; Stéphane Bergeron ramène François Legault à l'ordre

Alors qu’il présidait la Commission des institutions, le 26 avril dernier, dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires du Conseil exécutif, le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, s’est senti obligé d’intervenir dans un échange entre le premier ministre et le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), alors que ce dernier venait de tenir des propos désobligeants à l’égard de la communauté contrecœuroise. Intervenant au sujet du pôle logistique, François Legault a, en effet, déclaré: «C’est bien beau les paroles, mais j'invite le premier ministre à aller à Contrecœur; il ne se passe rien à Contrecœur!»…

Piqué au vif, mais tenu au devoir de réserve que lui imposait la présidence qu’il exerçait à ce moment, Stéphane Bergeron a poliment lancé au chef de la CAQ la remarque suivante: «Avant de redonner la parole au premier ministre, j'invite le chef du 2e groupe d'opposition (la CAQ) à revenir faire un tour à Contrecœur; il pourra constater que ça bouge à Contrecœur!».

Appelé par la suite à commenter cet échange, le député de Verchères a déclaré: «Une telle affirmation de la part de François Legault témoigne d’une méconnaissance flagrante de ce qui se passe à Contrecœur. Quand on connaît le dynamisme et tous les efforts qui ont été déployés par les autorités de la MRC de Marguerite-d’Youville, celles de la Ville de Contrecœur et toute la communauté d’affaires de la région pour obtenir et concrétiser le pôle logistique, de même que la zone industrialo-portuaire, dans la foulée de l’agrandissement projeté des installations du Port de Montréal, de tels propos ne sont pas simplement désobligeants, ils sont carrément insultants!»

«Le pôle logistique est toujours en cours d’élaboration, c’est vrai, mais les choses bougent à vitesse grand V, contrairement à ce qu’a cavalièrement déclaré le chef de la CAQ. Tous les acteurs concernés de près ou de loin par ce projet structurant fort emballant sont mobilisés depuis trop longtemps et de façon trop active pour que je laisse François Legault les insulter de la sorte sans réagir», de s’insurger le député de Verchères.

«Par une telle déclaration, François Legault a démontré à quel point sa formation politique est déconnectée de la réalité et des priorités des Québécoises et Québécois. Il faut avoir du culot et être assez mal informé pour dire de telles âneries en plein salon rouge! Je n’ai pu faire autrement, malgré le devoir de réserve qui m'incombait, que de remettre les pendules à l'heure. Une telle déclaration est carrément irresponsable, car elle donne une image totalement déformée de la réalité économique de Contrecœur, qui est plutôt en plein essor. Il ne s'est manifestement pas préoccupé des impacts potentiels de sa déclaration avant de dire de telles choses. Cela démontre qu'il n'a que faire des gens lorsque vient le temps de marquer des points politiques. C'est vraiment déplorable...», de conclure Stéphane Bergeron.

https://youtu.be/6-akWPnqxrU

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top