Stéphane Bergeron souligne le 65e anniversaire de AGD Verchères Express

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 6 décembre dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le 65e anniversaire de AGD Verchères Express. «C’est dans une atmosphère de gala, que fut souligné, le 2 décembre dernier, le 65e anniversaire de l’entreprise de transport AGD Verchères Express, fondée par la famille Dulude, qui en est l’âme et l’inspiration depuis 3 générations», de déclarer monsieur Bergeron.

«L’entreprise AGD Verchères Express constitue une grande source de fierté pour la région, puisqu’elle contribue à sa prospérité et la fait rayonner au-delà de ses frontières, et ce, depuis 1952. Elle a donné et continue de donner du travail à de nombreuses personnes et entretient une relation d’affaires des plus étroites et fructueuses avec ses clients et fournisseurs, si bien que la famille Dulude n’a cessé de s’agrandir, depuis 65 ans, accueillant en son sein une foule de gens aux patronymes les plus divers. Il s’agit, en outre, d’une entreprise bien établie au coeur du village et activement engagée dans sa communauté. Elle a su, au fil des ans, relever les défis qui se présentaient à elle et s’adapter aux conditions toujours plus complexes du marché, lui assurant sa remarquable longévité. Qu’il me soit donc permis de rendre hommage à cette famille d’entrepreneurs visionnaires et compétents pour les 65 ans de succès de AGD Verchères Express!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron salue le rapide retour à l'avant-scène de Suzanne Dansereau

Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a salué le rapide retour à l’avant-scène de l’ex-mairesse de Contrecœur, madame Suzanne Dansereau, qui a annoncé qu’elle porterait les couleurs de la CAQ lors du prochain scrutin dans Verchères. «J’ai maintes fois eu l’occasion, depuis l’annonce de son retrait de la vie politique municipale, de lui rendre hommage, allant même jusqu’à lui décerner la Médaille de l’Assemblée nationale. Cette décision étonnante de sa part ne remet nullement en question le jugement que je porte à son égard: Suzanne Dansereau peut apporter une contribution des plus intéressantes et pertinentes au débat public», de déclarer monsieur Bergeron.

«Mais, dans le cadre de ce débat, elle ne pourra assurément pas faire l’économie du début du commencement d’une réponse à un certain nombre de questions, notamment au sujet du fait qu’elle était encore membre du Parti Québécois, il n’y a pas si longtemps encore, qu’elle ne tarissait pas d’éloges à l’égard du gouvernement libéral au sujet de la mise en place du pôle logistique et qu’elle décide finalement de briguer les suffrages sous la direction d’un homme, François Legault, qui a plusieurs fois répété - notamment lorsqu’il est venu la courtiser pour qu’elle porte les couleurs de la CAQ - qu’il “ne se passe rien à Contrecœur”... Bien sûr elle dira qu’elle est déçue du Parti Québécois, qui n’a pas mis en place le pôle logistique... alors qu’il n’a été au pouvoir que 18 mois! Mais c’est une chose d’être déçue d’une formation politique et ç’en est une autre de chercher à défaire un homme, en l’occurrence moi-même, pour lequel elle prétend avoir le plus grand respect, qui fut, dans ce parti, l’un des plus ardents défenseurs du projet qu’elle lui reproche de ne pas avoir réalisé et qui, je le pense, n’a certainement pas démérité de la municipalité qu’elle a dirigée, comme me le signifient les Contrecœuroises et Contrecœurois, élection après élection», de poursuivre le député de Verchères.

«Chose certaine, sa ‘‘retraite’’ aura été de courte durée; on n’aura même pas eu le temps de s’ennuyer d’elle! Elle disait se retirer parce qu’elle voulait éviter qu’on lui montre la porte, parce qu’elle voulait passer plus de temps avec ses petits-enfants et prendre soin de sa santé. Curieux qu’elle prétende maintenant être disposée à faire la navette toutes les semaines entre Québec et la circonscription... Elle dit joindre la CAQ pour le changement. On comprend donc qu’elle estime aussi incarner elle-même le changement… Quoiqu’il en soit, c’est un réel privilège de connaître, dix mois à l’avance, l’identité de la personne qui portera les couleurs d’une autre formation politique. Je lui suis donc reconnaissant d’avoir fait taire, en annonçant sa candidature, les rumeurs qui circulaient à son sujet depuis un certain nombre de semaines et lui souhaite la meilleure des chances... mais pas trop, quand même!», de conclure, sur un ton badin, Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron réclame l'élargissement de l'autoroute 30 pour le transport en commun et électrique

C’est dans le cadre d’une déclaration posée au ministre des Transports à l’Assemblée nationale, le 1er décembre dernier, que le député de Verchères et président du caucus des députés de l’opposition officielle en Montérégie, monsieur Stéphane Bergeron, a réclamé l’élargissement du tronçon de l’autoroute 30 compris entre les autoroutes 10 et 20, qui est fréquemment congestionné.

«Les Québécoises et Québécois veulent des transports toujours plus fluides et respectueux de l’environnement. L’autoroute 30 constitue non seulement une voie de contournement de Montréal, mais une artère permettant d’assurer les déplacements en Montérégie, voire un important catalyseur de développement économique pour la région, sinon du Québec tout entier, surtout avec l’établissement des pôles logistiques à ses deux extrémités», a déclaré monsieur Bergeron.

Or, l’autoroute 30, en particulièrement sur son tronçon entre les autoroutes 10 et 20, est déjà un stationnement à ciel ouvert aux heures de pointes et même à d’autres moments pendant la journée, la nuit et même les fins de semaines! L’élargissement de la 30 sur ce tronçon pour ajouter des voies pour le transport en commun, le covoiturage et le transport électrique fait consensus dans la région. Par contre, on sait qu’il ne figure pas au plan québécois des infrastructures. Qu’entend faire le gouvernement pour remédier à cette situation qui sera toujours plus problématique avec les travaux au Tunnel Louis-Hyppolyte-Lafontaine, l’arrivée du REM et l’établissement des pôles logistiques?», de s’interroger le député de Verchères.

Faisant preuve d’une partisannerie et d’une malhonnêteté intellectuelle plutôt navrante, de la part d’un homme qui donne pourtant l’impression de vouloir redonner au ministère des Transports ses lettres de noblesse, le ministère a affirmé que la question est étonnante, venant du Parti Québécois, qui, selon lui, était opposé au prolongement de la 30. «Or, rien n’est plus faux! Nous étions effectivement en désaccord avec les libéraux quant au tracé, puisque nous voulions, de notre côté, protéger les terres agricoles, mais nous n’avons JAMAIS été contre le prolongement. D’ailleurs, le tronçon entre les autoroutes 10 et 20 existait déjà, au moment du prolongement. C’était d’autant plus impertinent de faire porter l’essentiel de sa réponse sur cette controverse passée, plutôt que de dire ce qu’il entend réellement faire pour répondre aux besoins et aux attentes des citoyennes et citoyens de la Montérégie, qui en ont marre de rester coincés pendant de trop longues minutes sur cette artère qui ne parvient même plus à s’acquitter de ce pourquoi elle a été construite, soit de désengorger la circulation.

Stéphane Bergeron souligne le succès de l'Autre 150e

C’est dans le cadre d’une déclaration prononcée à l’Assemblée nationale, le 30 novembre dernier, que le député de Verchères et responsable de L’Autre 150e, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le succès de cette Opération.

«Alors que nous amorçons le dernier droit vers la fin de cette année du 150e de la fédération canadienne, je veux remercier la petite équipe qui aura contribué à mener à bien le projet désormais connu sous le nom de L'Autre 150e et qui, soutenu et inspiré par des historiens chevronnés ayant gracieusement offert temps et expertise depuis des mois, a abattu un travail colossal avec des moyens très limités. L'Autre 150e a décliné les quelque 150 dernières années en autant de faits et événements, et ce, au moyen d'images évocatrices, de textes concis et complets, ainsi que de références permettant d'approfondir les sujets, mais également, dans certains cas, de capsules vidéo, de panels et autres sorties publiques», de déclarer monsieur Bergeron.

«Et, comme quoi la simplicité, lorsque la rigueur est au rendez-vous, peut donner lieu à des résultats de grande qualité, la maison d'édition Québec Amérique a offert de colliger tous les textes en un ouvrage disponible en librairie. Les deux codirecteurs, Michel Sarra-Bournet et Gilles Laporte, ont renoncé à toute rétribution au profit de la Fondation Lionel-Groulx, dont l'une des missions est justement de promouvoir notre histoire nationale. Bravo et merci à toutes les personnes ayant contribué au succès de L'Autre 150e! Sur ce, bonne lecture et bon visionnement à toutes et à tous!», de conclure Stéphane Bergeron.

https://youtu.be/RxGHrfPb5zg

Les artistes peintres Lorraine Dubuc et Josée Labrecque exposent au bureau de Stéphane Bergeron

Depuis quelques jours, plusieurs œuvres des artistes peintres Lorraine Dubuc et Josée Labrecque ornent les murs et enjolivent les espaces communs du bureau de circonscription du député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, et ce, jusqu’au 8 février prochain.

Auteures et peintres, Lorraine Dubuc et Josée Labrecque ont toutes deux eu recours à la plume et au pinceau comme moyens d’expression. Passionnées par les arts depuis leur plus jeune âge, elles ont néanmoins poursuivi des parcours artistiques, professionnels et académiques différents. Ce n’est que vers la cinquantaine, par exemple, que Josée Labrecque a pris le pinceau pour traduire ses sentiments. Elle est particulièrement inspirée par les corps et les paysages, de même que par les comportements qu’ils révèlent, comme l’exprime à merveille sa toile «Les tounes à la plage», qui est l’une des œuvres qu’il est possible d’admirer dans le cadre de cette exposition. De son côté, Lorraine Dubuc roule sa bosse depuis une quarantaine d’années dans le domaine de la peinture, et ce, au gré des expériences, thématiques et émotions ayant influé sur le cours de sa démarche artistique, mais lui ayant invariablement permis de dévoiler son côté parfois original, voire même marginal, selon ses propres termes. Toujours en quête d’expériences, ces deux amies ont donc décidé d’exposer en duo, facilitant, du coup, la chose à Josée Labrecque, qui en est formellement à sa toute première exposition, ce qui est heureux, puisqu’il s’agit donc d’une formidable occasion de découvrir un riche talent et d’en redécouvrir un autre - à moins qu’il s’agisse d’une découverte dans les deux cas!

«C’est un plaisir que de pouvoir ainsi mettre en valeur le fruit du talent et du travail d'artistes de notre région. J’invite d’ailleurs nos concitoyennes et concitoyens à venir en grand nombre admirer les superbes œuvres de Lorraine Dubuc et Josée Labrecque, qui se veulent représentatives de l’aboutissement le plus récent de leur démarche artistique respective. Je suis très honoré qu’elles aient accepté d'exposer leurs œuvres au bureau de circonscription, et ce, pour le plus grand bonheur des membres de mon équipe et du mien, ainsi que celui des personnes qui auront eu la bonne idée de nous rendre visite», de déclarer monsieur Bergeron.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top